Le Tibet et gastronomie

Les Tibétains, contrairement à ce que l'on pourrait croire, apprécient les bons repas pris en communauté.
La cuisine traditionnelle tibétaine fait la part belle aux épices et condiments.
Voici un petit résumé de la gastronomie tibétaine.

Soupes, amuse-gueule et accompagnements tibétains.

La viande.

Les desserts.

Les boissons.


Soupes, amuse-gueule et accompagnements tibétains.

- La « Tsampa » :
La Tsampa ( farine d'orge grillée ) est l'aliment de base au Tibet.
La plupart du temps, on la retrouve sous la forme de boulettes.

Préparation : On grille et broie l'orge, on y ajoute du lait et du beurre de
yak afin d'obtenir une pâte que l'on roule en boulettes.
Les tibétains accompagnent la tsampa de thé au beurre salé, le djia tu.
La Tsampa
* Tsampa


Les momo
* Momo
- Les « Momo » :
Ce sont des raviolis farcis ( il existe plusieurs sortes de farces : végétarienne, au boeuf
et/ou porc, fromage ... ).
Ils se consomment cuits à la vapeur ou frits, et on les trempe dans de la sauce soja ou
de la sauce piquante.


- Les « Lhassa Koura » :
Petites galettes farcies et frites.


- Le « Tsel » :
Ragoût de légumes très apprécié des Tibétains.


- Les « Kongpo Tchuri » :
Soupe claire à base de Tsampa.


- La « Thupka » :
Potage de nouilles très populaire au Tibet, composé d'herbes et d'épices, mêlant ragoût
de viande et pâtes fraîches.
La thupka
* Thupka

- Le « Gouthouk » :
C’est la soupe que l’ont sert au Nouvel An tibétain, et qui se compose de viande, de radis et de boulettes de farine de blé.


- Les « Khabsé » :
Beignets tibétains.

* La plupart des plats sont également accompagnés de riz, dont je vous épargnerai la définition.


La viande

- La viande :
Dès que leurs moyens financiers le leur permettent, les tibétains n'hésitent pas à consommer de la viande, malgré les idées reçues.
En effet, la religion bouddhiste a dû s'adapter au goût prononcé qu'ont les tibétains pour la viande de yak, de porc, de volaille, de mouton et de boeuf...
Les seules viandes exclues sont celles de chien, de cheval et de lapin.
La viande se consomme grillée ou rôtie et est placée au centre de la table, de manière à ce que chaque convive puisse se servir à sa guise.
Ceux-ci découpent eux-mêmes leur part en utilisant un couteau qu'ils portent à la ceinture.
On accompagne généralement la viande de "momo".
La viande se consomme également sous forme de ragoût.
Aux grandes occasions, les tibétains servent la fondue tibétaine, qui se compose de morceaux de différentes viandes finement coupés.
Ils accompagnent la fondue de champignons, de divers légumes et de Dafou (Tofu tibétain), rassemblés dans un bouillon épicé pouvant contenir jusqu'à 20 ou 30 épices. Ce bouillon est également servi en fin de repas.


Les desserts

- Le « Dresil » :
Riz sucré au beurre et aux fruits secs nappé de yaourt.
- L' « Omdre » :
Riz au lait accompagné de fromage frais de yak ou de vache, ou de yaourt. Le plus connu des desserts tibétains.


Les boissons

- Le « Djia tu » :
Thé noir salé dans lequel on fait fondre du beurre de yak.
- Le « Chang » :
Bière à base d'orge.
- Le « Changkhoel » :
Chang chaud que l’on a mélangé avec de la Tsampa et du fromage.

 

Français English

Liens commerciaux